Sign In         |

   |

X

Sign in to our support centre

If you have received an invitation to our new help desk, click here to launch in a new window


If you are using our legacy system, please sign in below

Forgot your password?
1
22 octobre, 2020     7 min

Depuis combien de temps ce produit est-il en rayon ? Huit signes que votre technologie de développement de produits d’alimentation et de boissons a dépassé la date de péremption.

Dans le secteur de l’alimentation et des boissons, dire que « le temps presse » n’est pas un vain mot. L’efficacité s’y avère déterminante. Les distributeurs alimentaires luttent contre la montre pour respecter les échéances saisonnières, surfer sur les tendances les plus récentes et les plus en vogue et tirer parti d’événements imprévus, éphémères, sachant que les produits qu’ils écoulent sont périssables par nature.

Pour réussir dans ce secteur et assurer leur croissance, les distributeurs de produits alimentaires et de boissons doivent impérativement mettre en place une organisation et des modes de collaboration efficaces, capables d’endurer un rythme soutenu. C’est pourquoi de nombreuses marques adoptent les puissantes solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM) de Centric Software®, truffées d’innovations au service de l’efficacité de l’ensemble des équipes − merchandisers, acheteurs, R&D, développement produit, approvisionnement, qualité et conformité, ainsi que de tous les autres maillons de la chaîne –, en vue de réduire les coûts, améliorer les marges produit, optimiser les gammes et piloter le succès et l’essor des produits en marque blanche.

Voici huit signes trahissant un besoin de mise à niveau technologique. Vous découvrirez également comment le PLM pour le secteur de l’alimentation et des boissons propulse la transformation digitale de votre entreprise de distribution.

1. Les mises sur le marché se font à la vitesse de l’escargot.

Dans une catégorie donnée, certains produits sont écoulés à un rythme lent. Côté ventes, vous enregistrez des pertes et vos coûts de possession explosent, sans compter que chaque jour qui passe rapproche les produits de leur date de péremption. Qui est à l’origine des lenteurs ? Impossible de le savoir, car vous ne disposez que d’une vue partielle de votre cycle de développement produit. Seule certitude : aucun de vos collaborateurs n’est prêt à admettre que son équipe est responsable du goulet d’étranglement. Il est temps d’agir. Une solution PLM pour la distribution dans le secteur de l’alimentation et des boissons offre une vue complète du cycle de vie des produits, détecte les processus chronophages et inopérants et favorise l’efficacité des équipes au service de délais serrés de mise sur le marché et de gammes optimisées pour atteindre un prix de vente au mètre carré maximum.

2. Si je recule assez loin et que je plisse les yeux, j’y verrai peut-être plus clair…

Admettons-le, planifier les gammes et gérer les stocks, maîtriser la totalité des UGS et des données concernées au moyen de centaines de feuilles de calcul et de technologies disparates est presque impossible. L’absence de vue globale se traduit par l’émergence tous azimuts d’excédents et de ruptures de stocks, à l’origine de démarques et de gaspillages. À long terme, cette situation entraîne une érosion importante des profits – cette pagaille indique clairement la nécessité d’un changement. Une solution PLM pour la distribution dans le secteur de l’alimentation et des boissons pilote la totalité des flux et des processus en vue de réduire les délais d’exécution en phase de développement. La durée de conservation des produits est préservée, limitant le risque de démarque. La vue à 360° des gammes favorise des mix produit à forte rentabilité, composés à la fois de produits en marque blanche et en marque propre. Enfin, elle permet d’affiner les gammes de produits à distribuer et la sélection des canaux et points de vente.

3. Si nos marges produit continuent de s’éroder, nous allons perdre toujours plus d’argent.

Une fois additionnées l’ensemble des erreurs coûteuses causées par la désorganisation des données, les tâches dupliquées, la lenteur des mises sur le marché et les pertes liées à la démarque constatée lors des inventaires, les marges produit ont presque totalement disparu. Vous ne pouvez plus participer à la course aux prix les plus bas imposée par les magasins discounts et vos concurrents en ligne. Vous amorcez donc une réflexion stratégique en vue de simplifier et d’améliorer l’efficacité de vos processus opérationnels. Vous avez raison, tous les voyants sont au rouge. Vous devez procéder à une réorganisation. Une solution existe. Adopter une technologie PLM spécifiquement conçue pour la distribution dans le secteur de l’alimentation et des boissons vous permettra de mutualiser la totalité de vos données produit au sein d’un unique espace digital, de maîtriser les processus, d’estimer les coûts d’infrastructure et de fluidifier les échanges avec les fournisseurs pour réduire, voire supprimer, certains coûts opérationnels et gonfler les marges.

4. « Sorties produit » et « succès » sont rarement employés dans la même phrase.

Il n’y a rien de plus décourageant que d’investir des semaines, voire des mois, dans le lancement d’un nouveau produit en marque blanche et de passer totalement à côté des objectifs de vente escomptés. Les prévisions initiales étaient-elles erronées ? La planification produit était-elle insuffisante ? Vous étiez persuadé de faire un carton, mais la réalité a balayé toutes vos certitudes. Triomphez des aléas et favorisez une prise de décisions éclairée avec Centric Food and Beverage PLM pour la planification produit. La solution favorise l’élaboration et simule différents scénarios afin de fixer les objectifs, suivre la progression des différentes phases et optimiser la planification des gammes.

5. La seule évocation du mot « emballage » vous fait surgir de votre boîte.

Dans la bataille du développement de produits en marque blanche, l’emballage est le nouveau nerf de la guerre. Vous vous arrachez les cheveux à essayer de vous frayer un chemin dans la jungle épaisse des feuilles de calcul des différents fournisseurs d’emballage, à la recherche du plus approprié. N’avions-nous pas trouvé un fournisseur pour fabriquer cette boîte dans un autre matériau ? Un instant, il faut la mettre en conformité avec la réglementation locale, celle-ci la respecte-t-elle ? Une fois que vous avez finalisé le design de l’emballage, vous découvrez que les informations nutritionnelles ont subi d’importantes modifications et vous devez les saisir en totalité dans le cahier des charges pour obtenir une étiquette à jour juste au moment où vous vous apprêtiez à le soumettre à nouveau… Vous n’imaginiez pas que cette matinée ruinerait à ce point la liste de tâches que vous aviez prévu d’accomplir. Le PLM pour la distribution dans le secteur de l’alimentation et des boissons synchronise automatiquement les informations de l’emballage et le brief produit pour éviter les fastidieuses pertes de temps dues aux tâches réalisées en doublon. Le PLM améliore également l’efficacité des processus grâce à une bibliothèque d’emballages archivant les fonctionnalités/spécifications, matériaux, dimensions, exigences de la marque, données de fabrication, étiquettes d’ingrédients… De plus, le PLM pour la distribution dans le secteur de l’alimentation et des boissons encourage les équipes à exploiter des modèles prédéfinis pour créer des échantillons d’emballage et localiser facilement les étiquettes dans de multiples langues, selon la réglementation en vigueur à l’échelle locale. Il met à jour automatiquement les échantillons connectés aux données d’emballage stockées dans la solution PLM.

6. La présélection des fournisseurs est harassante

Vous êtes fatigué de patauger dans un océan d’emballages et de fournisseurs produit à chaque fois que vous cherchez à présélectionner vos sources d’approvisionnement. Quel fournisseur a-t-il été efficace la dernière fois que vous avez fait appel à lui ? Lequel propose les délais les plus serrés ? Lequel fournit-il des emballages totalement exempts de plastique ? Impossible de mettre la main sur les feuilles de calcul contenant les données fournisseur… Pourtant, vous vous souvenez les avoir vues la semaine dernière… Pourquoi ne sont-elles pas enregistrées dans le dossier habituel ? Je parie que Paul les a déplacés… Où est-il ? Je dois envoyer l’appel d’offres d’ici la fin de la journée ! Un changement d’organisation s’impose. Utiliser un PLM pour la distribution dans le secteur de l’alimentation et des boissons rationalise l’approvisionnement et la création des produits et des emballages. Il mutualise toutes les données produit pour éliminer les multiples feuilles de calcul, les milliers d’e-mails, fluidifier les échanges avec les fournisseurs, favoriser l’élaboration rapide d’appels d’offres et le recueil de propositions, l’inspiration et l’ajout de notes au sein d’un unique espace digital assorti de cahiers des charges et de modèles d’emballage.

7. Localiser les données produit requises revient à chercher une aiguille dans une botte de foin

Vous devez piloter une série évolutive de produits de marque issus de différents fournisseurs, mais également de produits en marque blanche : pour réunir les données produit requises à l’instant t, vous courez inutilement d’une équipe à l’autre, chaque collaborateur possédant une version différente des données sur son poste de travail. Au bout de la quinzième feuille de calcul, Isabelle s’avère être en possession des données les plus fiables, mais elle est en congés pour quinze jours. S’ensuit l’envoi d’innombrables e-mails embarrassés aux fournisseurs, pour vérifier la pertinence de chacune des données – une véritable épreuve. Ne serait-il pas temps de mettre à plat votre gestion des données ? Certainement. Favorisez une collaboration fluide entre les différentes équipes et fournisseurs en regroupant toutes vos données au sein d’un seul et unique référentiel avec le PLM pour la distribution dans le secteur de l’alimentation et des boissons, tout en préservant la confidentialité des données.

8. Gloups… Un appel du service juridique au sujet d’un produit de marque distributeur…

Quelle malchance… Un agent allergène écarté de la recette du produit a été identifié dans la composition de la nouvelle formule. Or, il n’est pas mentionné sur l’étiquette. Un fichier correspondant à la mauvaise formule de la recette a été envoyé au fournisseur en charge de la fabrication. Un rappel produit massif vient d’être lancé, une très mauvaise publicité. Chaque responsable essaie à tout prix d’éviter ce type d’aléa. Limitez les risques d’atteinte coûteuse à la réputation de votre entreprise, en vous assurant d’être toujours à la pointe des règles de conformité applicables aux produits alimentaires et aux boissons à l’aide d’une solution de partage et de suivi des modifications de formule. Dans le secteur de l’alimentation et des boissons, le PLM simplifie et rationalise les contrôles de conformité et de qualité à l’aide de processus de gestion prédéfinis et de bases de données embarquées. Il favorise une vue à 360° de l’ensemble des données produit pour vous aider à suivre et mettre en œuvre facilement les modifications de conformité, identifier les produits impactés et prendre des décisions rapides et efficaces, afin d’intégrer les changements de réglementation, de réduire le nombre d’erreurs et de vous offrir la souplesse requise pour vous adapter rapidement à toutes les embûches semées sur votre chemin.

 

Share this article