Sign In         |

   |

X

Sign in to our support centre

If you have received an invitation to our new help desk, click here to launch in a new window


If you are using our legacy system, please sign in below

Forgot your password?
1
29 novembre, 2017     5 min

Soutenir la mode durable : comment le PLM peut faire la différence

La demande des consommateurs pour des produits fabriqués de manière durable et transparente est en hausse et la bonne technologie peut encourager des pratiques commerciales durables tout en réduisant les délais de commercialisation, en améliorant la collaboration et en augmentant les revenus.

« La durabilité consiste à réduire les impacts négatifs sur l’environnement et les personnes impliquées dans les chaînes d’approvisionnement, mais c’est également et simplement une bonne affaire », explique le Dr. Marsha Dickson du Département des études du vêtement et de la mode de l’Université du Delaware.

Marsha Dickson travaille dans le domaine de la durabilité dans l’industrie de la mode et du vêtement depuis plus de deux décennies et a vu un changement radical dans la façon dont les entreprises abordent la question.

« Si les entreprises sont financièrement instables, créent des conditions de travail délicates et déloyales ou que leurs pratiques environnementales causent des dommages, elles risquent au final de faire faillite, indique-t-elle. Les entreprises reconnaissent que leur propre durabilité à long terme est étroitement liée à des processus et des pratiques durables qui sont bons pour les populations et la planète. »

Son collègue, le Dr. Huantian Cao, note que les grandes marques s’engagent désormais dans des programmes de responsabilité environnementale et sociétale. « Certaines entreprises de mode ont été particulièrement innovantes et à l’avant-garde de programmes tels que la Zero Discharge of Hazardous Chemicals (ZDHC) et la Sustainable Apparel Coalition (SAC), indique-t-il. Les grandes entreprises de l’habillement partagent souvent des fournisseurs et des vendeurs, l’effet combiné sur la chaîne d’approvisionnement est alors considérable et d’autres suivent dans leur sillage. »

Une réelle volonté de s’améliorer se développe dans l’industrie et il existe clairement une demande pour des produits fabriqués de façon durable et transparente. Mais que signifie véritablement le développement durable pour les entreprises de mode et de vêtements ? Comment les entreprises peuvent-elles s’engager sur la voie de pratiques plus durables?

Lisez nos trois questions-réponses sur la durabilité avant d’entreprendre votre prochaine initiative respectueuse de l’environnement.

1. Comment la technologie peut-elle aider les entreprises de mode à devenir plus durables?

La gestion du cycle de vie des produits (PLM pour Product Lifecycle Management) peut aider à suivre directement la conformité, la durabilité et l’impact social de la création de chaque vêtement, en commençant par les matières premières et jusqu’à la vente au détail.

« Les logiciels utilisés pour gérer les chaînes d’approvisionnement ont un rôle essentiel à jouer dans le mouvement vers la durabilité, explique le Dr Huantian Cao. Parce que les chaînes d’approvisionnement de vêtements sont si complexes, allant des fabricants de colorants et de textiles jusqu’aux détaillants, le maintien du contrôle exige un niveau élevé de communication efficace entre les acteurs impliqués. C’est sur ce point que la technologie PLM peut faire la différence. »

La conception de A à Z et les processus de production et de vente au détail sont regroupés au sein du même endroit, ce qui permet aux entreprises de fournir des informations précises et transparentes au consommateur et de prendre des décisions éclairées à chaque étape du processus de développement.

L’amélioration de l’efficacité et de la visibilité associée à l’utilisation du PLM permet une meilleure communication et des coûts et délais plus prévisibles, ce qui a un impact positif sur les fournisseurs.

« Avec des systèmes sophistiqués qui ont des coûts dynamiques actualisés, par exemple, il est plus facile d’obtenir une vue réaliste des prix et d’éviter de mettre une pression insoutenable sur les fournisseurs pour réduire les coûts, explique Marsha Dickson. Si un changement est opéré, cela signifie que les temps de production seront serrés, les systèmes PLM devraient lancer un signal d’alarme. La bonne technologie peut promouvoir la prise de conscience des impacts que les décisions d’affaires ont sur les personnes et les ressources au début de la chaîne d’approvisionnement. »

2. Comment les entreprises savent-elles si elles travaillent de manière durable ?

La Sustainable Apparel Coalition (SAC) – un collectif de marques américaines engagés dans l’amélioration des processus de fabrication des vêtements – est en partie dirigée par l’indice Higg. Il s’agit d’une série d’outils d’auto-évaluation que les marques de toutes tailles peuvent utiliser pour mesurer leur impact environnemental, social et professionnel.

L’utilisation de l’index de Higg est optionnelle, et bien qu’elle évalue la durabilité, elle n’a pas la capacité de faire des recommandations éclairées. Pour les entreprises qui utilisent encore des feuilles de calcul Excel et des e-mails pour gérer le cycle de vie des produits, avec des informations éparpillées partout, il n’y a aucun moyen de transmettre directement ou facilement un index Higg pour les étiquettes ou la copie Web.

La mise en commun à partir d’une source centrale de données actualisées et exploitables est essentielle pour les entreprises qui souhaitent suivre la durabilité du développement de leurs produits et veiller à la conformité de leurs fournisseurs. Une solution PLM peut offrir une approche de «version unique de la réalité » qui permet aux équipes internes et aux fournisseurs externes de rester sur la même longueur d’onde et d’ajouter en temps réel des données (telle une note Higg Index) aux référentiels d’informations produits.

Comme le note Marsha Dickson, il appartient aux entreprises de prendre l’initiative lorsqu’il s’agit d’évaluer leurs progrès en matière de développement durable, mais elles peuvent tirer un large bénéfice d’un investissement dans des outils tels que le PLM qui améliorent la visibilité et la communication.

« À l’Université du Delaware, nous avons participé à l’élaboration de lignes directrices pour aider les entreprises à être plus durables et maintenant nous travaillons sur le projet Meilleur Achat visant à améliorer les pratiques d’achat. Les entreprises profitent de l’évaluation de leurs progrès avec des ressources comme celles-ci, mais au final, elles ont besoin d’une réelle volonté de changement et de systèmes qui favorisent une meilleure communication, efficacité, visibilité et un meilleur contrôle dans la chaîne d’approvisionnement. »

3. Quelle est l’importance de construire des pratiques durables?

De nos jours, les consommateurs achètent de plus en plus selon des critères de durabilité avec une prise de conscience de la façon dont les décisions d’achat peuvent avoir un impact sur l’environnement. Le maintien de pratiques durables est un élément essentiel du succès des entreprises de prêt-à-porter.

Une étude menée en 2017 par une société de biens transnationale a révélé que le tiers des consommateurs choisissent d’acheter auprès de marques qui, selon eux, œuvrent pour le bien social ou environnemental.

La bonne nouvelle est que les technologies intelligentes peuvent considérablement aider les entreprises à résoudre les problèmes et défis liés au développement durable. Grâce à une solution PLM (Product Lifecycle Management, ou gestion du cycle de vie des produits) moderne, les entreprises de l’habillement peuvent surveiller chaque aspect du cycle de vie d’un produit, des matières premières utilisées dans les usines aux pratiques de travail des fournisseurs en passant par la recyclabilité des emballages. Le PLM facilite le suivi et la gestion des programmes de conformité et de la certification des fournisseurs, assurant la tranquillité d’esprit sur les préoccupations éthiques dans la chaîne d’approvisionnement ainsi que plus de transparence pour les consommateurs.

Le PLM peut également aider les entreprises à planifier les collections avec plus de visibilité et de précision en termes de coûts et de délais, évitant ainsi les situations de panique où la production des fournisseurs est pressée par le temps et les coûts imprévus.

Les entreprises qui s’engagent en faveur de pratiques environnementales, professionnelles et financières durables génèrent des changements dans l’ensemble de l’industrie, et la transparence et la clarté apportées par le PLM constituent une ressource importante pour améliorer la durabilité dans le monde entier.

Pour en savoir plus sur la manière dont les solutions PLM peuvent vous aider à développer des pratiques commerciales plus durables, consultez notre webinaire.

 

Share this article