|

13 mars, 2019     4 min

Construire un business case pour PLM : les étapes essentielles

Vous éprouvez un sentiment de frustration au travail ? La solution de gestion du cycle de vie des produits (PLM pour Product Lifecycle Management) utilisée dans votre entreprise est-elle à la hauteur de ses promesses en matière de rationalisation des procédés, d’amélioration de la communication et de réduction des délais de commercialisation ? Ou a-t-elle plutôt tendance à ralentir tout le monde dans son travail ? Peut-être en êtes-vous encore à la bonne vieille méthode du papier et du courrier électronique ? Quoiqu’il en soit, la situation doit évoluer si vous souhaitez que votre entreprise aille de l’avant.

Si cette situation vous semble familière, c’est que vous avez besoin d’une nouvelle solution PLM d’entreprise moderne. Afin de convaincre tout le monde d’investir dans un nouveau système PLM, vous devez vous appuyer sur un business case dans lequel vous argumenterez sur la manière dont la gestion du cycle de vie des produits peut favoriser la croissance de votre entreprise et sur les moyens d’obtenir un retour sur investissement rapide.

Working in office_CentricPLM

Première étape : Définir les défis à relever

Commencez par exposer les difficultés que vous rencontrez avant d’étudier les solutions pour y remédier. Soyez aussi honnête que possible et demandez à chacun des services d’établir sa propre liste de doléances. N’ayez pas la prétention de connaître les contraintes auxquelles ils doivent faire face.

Certaines difficultés sont récurrentes au sein des entreprises qui envisagent d’adopter une nouvelle solution PLM. Montagnes de documents papier, manque de transparence, temps perdu à rechercher des informations éparpillées, saisie manuelle fastidieuse, erreurs de données coûteuses, mauvaise communication avec les fournisseurs, productivité et créativité limitées, niveau de stress élevé et incapacité à prendre des décisions stratégiques fondées sur des informations précises…  Autant de désagréments qui peuvent transformer la vie en un véritable cauchemar !

Si votre entreprise doit relever l’un ou l’autre de ces défis, une solution PLM moderne peut s’avérer très utile. Le concept du PLM repose initialement sur la volonté de surmonter ces obstacles, d’éliminer ces sources de frustration et de rendre la vie plus simple.

Deuxième étape : Rechercher et identifier des solutions alternatives

Maintenant que vous avez identifié les causes qui ralentissent l’activité de vos équipes, il convient d’évaluer les différentes solutions existantes. Les décideurs qui liront votre business case auront ainsi le sentiment que vous avez pris le temps de chercher l’outil le plus adapté aux besoins de votre entreprise, sans prendre une décision hâtive. Trois possibilités s’offrent à vous :

  • Une solution PLM moderne : mobile, configurable, basé sur le Cloud, axé sur le marché, l’innovation et les meilleures pratiques, ce type de solution favorise la collaboration tout au long du cycle de vie du produit et procure des avantages tels que la réduction des délais de commercialisation et l’augmentation des marges sur les produits.
  • Une ancienne solution PLM ou PDM (Product Data Management) : ces solutions traditionnelles résultent d’un besoin de stocker des fichiers CAO/DAO et autres croquis qui interviennent dans le cadre de la conception des produits dans les industries automobile et aérospatiale. Elles ne couvrent pas l’intégralité du cycle de vie du produit comme peut le faire une solution PLM moderne à destination de l’univers de la mode et de l’habillement.
  • Un système développé en interne : aussi séduisante que puisse être une solution conçue sur mesure pour votre entreprise, elle ne pourra en aucun cas rivaliser en termes de délais de développement et de coûts avec une solution prête à l’emploi.

Troisième étape : Réflexion sur le retour sur investissement

 Calculer un retour sur investissement prévisionnel ce stade peut sembler une tâche délicate. Mais, dès lors que vous comprenez qu’il est possible de quantifier les économies ou la croissance que représente chaque avantage, vous appréciez la conception du PLM à sa juste valeur.

Une solution PLM adaptée à vos besoins est à la fois un gage de réduction des coûts et de gains de productivité. Sur le plan opérationnel, la gestion du cycle de vie des produits permet de concevoir des packs techniques plus adaptées, de respecter les quantités minimales à commander, d’optimiser les commandes, d’améliorer le processus de planification logistique et de gagner en rendement tout en réduisant la saisie manuelle de données et les tâches répétitives. Calculer le nombre d’heures que les équipes perdent actuellement à rechercher des informations éparpillées, à saisir les données à la main et à corriger les erreurs peut vous donner une idée concrète du retour sur investissement opérationnel.

Mieux encore, une solution PLM vous permet de réduire les délais de commercialisation, d’améliorer la qualité des produits et de favoriser leur essor grâce à une diversification des canaux, des catégories ou des marchés internationaux. Examinez chacun de ces aspects à la lumière du potentiel de transformation d’une solution PLM de manière à quantifier la croissance de votre entreprise avec la mise en œuvre d’une solution PLM.

La prochaine étape

Votre business case doit à présent identifier clairement les défis auxquels votre entreprise est confrontée et plaider en faveur d’une solution PLM moderne afin d’optimiser la croissance de vos activités.

Les fournisseurs de systèmes PLM modernes peuvent proposer des solutions, ainsi que des modules et des outils complémentaires qui offrent aux collaborateurs les moyens de donner le meilleur d’eux-mêmes (les applications mobiles, par exemple). Si votre business case est suffisamment pertinent, passez à l’étape suivante et engagez-vous dans l’élaboration de votre projet PLM.

Vous souhaitez en savoir plus? Demander une démonstration.

Share this article