|

5 avril, 2017     5 min

Cinq raisons pour lesquelles le PLM va vous faciliter la vie

Vous avez entendu parler de PLM mais n’êtes pas sûr de savoir de quoi il s’agit. En réalité, vous vous demandez même si vous avez le temps de comprendre ce que c’est.

En attendant, vous créez de nouveaux produits innovants et gérez le processus en utilisant des tableurs, des e-mails, des vieux systèmes et autres silos d’informations pour garder une trace des données concernant un produit. (Quelqu’un parmi vous connaît-il un(e) collègue qui garde secrètement un classeur d’informations sur des produits caché sous son bureau ? Oui, c’est bien ce que nous pensions…).

Vous avez des échéances à respecter, des matériaux à tester, des collections à dessiner. Malheureusement, vos objectifs sont contrariés par le temps passé à trouver la version de tableur qui a les données les plus récentes. Les inévitables erreurs, retards et le stress augmentent. Les coûts sont difficiles à maîtriser. Les produits sont mis sur le marché trop tardivement. Les marges diminuent.

Vous vous arrachez les cheveux et finissez par rêver de votre prochaine randonnée en montagne.

Avant de faire le grand saut, vous vous demandez peut-être…

C’est quoi, ce PLM ?

Un logiciel de gestion du cycle de vie des produits (ou PLM, pour Product Lifecycle Management) est un développement de produits qui est l’équivalent d’iTunes pour la musique. Vous vous souvenez de l’époque où vous faisiez des playlists en utilisant à la fois des enregistrements radio, des CD et différentes cassettes ? Un véritable cauchemar de jonglerie musicale ! Le PLM vous donne quant à lui une approche de « version unique de la vérité » pour la planification des collections, l’approvisionnement global, la gestion des calendriers, des matériaux, de la qualité, des collections, la conception technique et l’organisation des ventes. Vos créateurs consultent les mêmes informations que les équipes de conception, de produits, d’approvisionnement, les dirigeants, et même les vendeurs. (Sachez-le : si les vendeurs sont heureux, vous le serez aussi !)

À l’instar des chaussures, vestes et bouteilles d’eau actuelles, qui sont bien différentes de leurs vieilles cousines d’il y a trente ans et autres produits de grande consommation, le PLM a fait beaucoup de chemin. Les systèmes PLM sont nés pour répondre aux besoins des industries automobiles et aérospatiales. Ils ont été conçus pour des produits à l’ingénierie complexe, avec des cycles de vie de plusieurs années. (Imaginez si vous aviez autant de temps !)

Pour les industries où les cycles de vie des produits sont courts et rapides, ces vieux systèmes PDM et PLM s’avèrent rigides, n’atteignant pas leurs objectifs. La solution PLM de Centric fournit une nouvelle génération de PLM conçue spécialement pour gérer des cycles de vie de produits très courts – se comptant souvent en mois, voire en semaines –, avec un rythme soutenu.

En réalité, le PLM de Centric a été conçu et développé en partenariat avec des entreprises de vêtements, de vente au détail, de chaussures, de loisirs de plein air et de biens de consommation. C’est gagnant-gagnant !

Votre question pertinente suivante est probablement…

Pourquoi devrais-je m’intéresser au PLM alors que j’ai déjà trop de choses auxquelles penser ?

Bonne question ! Voici nos 5 raisons principales qui expliquent en quoi le temps passé à envisager l’acquisition d’une solution PLM vous fera finalement gagner énormément de temps (et d’argent).

  1. Croissance
    Que vous soyez une entreprise émergente ou une marque dont le chiffre d’affaires se compte en millions de dollars, vous êtes finalement sur un marché basé sur la croissance. Des UGS (unités de gestion des stocks) supplémentaires sont ajoutées à votre gamme, alors que le nombre de personnes chargées de les gérer diminue. Vous ressentez la pression de marges plus serrées, avec des attentes de retours sur investissement plus grandes. Il n’existe pas vraiment de droit à l’erreur. En outre, adapter votre entreprise avec des actions non connectées est pratiquement impossible. Eh oui ! Pas de pression, d’accord ? Utiliser une source centrale de données produits exploitable pour briser le plafond de verre et se mesurer à la concurrence dans la conjoncture féroce et innovante de la vente au détail actuelle n’est plus seulement une option ; c’est une obligation !
  2. Folie des données
    Curieusement, votre équipe produit possède sa propre façon de suivre les données, alors que votre équipe de créateurs en a une autre. (Votre chef de produits a-t-il ajouté ce nouvel article à la cinquième version du tableur, ou êtes-vous actuellement sur la sixième version ? Votre équipe d’approvisionnement a-t-elle les bons coloris pour un style donné, ou fixe-t-elle les prix pour un matériau qui n’est pas le bon ?)
    Et maintenant vous recevez un mail d’un cadre qui demande un rapport d’analyse… attendu hier. Quand vous essayez de diriger une entreprise en utilisant des silos de données indépendants, la marge d’erreur humaine est considérable. Une source unique et fiable contribue à éviter d’avoir à jongler entre toutes les données, et ainsi à perdre du temps. Elle vous donne accès à des informations précises, en temps réel. Quel concept !
  3. Délais de commercialisation
    Si vous jonglez entre plusieurs fichiers de données et prévoyez des réunions d’équipes pour s’assurer de l’exactitude de vos données à votre prochaine réunion, vous perdez du temps. Avec le PLM, l’information est partagée et les échéances sont respectées. Vos délais de mise sur le marché sont ainsi réduits de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines. Concrètement, nos clients connaissent une augmentation des ventes de 2 % pour chaque semaine en moins dans les délais de commercialisation. Ce gain de temps se traduit par une quantité plus grande de produits arrivant plus rapidement sur le marché. Le délai de création de styles passe quant à lui d’une demi-journée à une demi-heure, et celui pour saisir les données diminue de plusieurs jours – voire de plusieurs semaines. Et même si nous nous lassons d’entendre le vieil adage qui veut que « le temps, c’est de l’argent », dans ce cas, on ne peut qu’être d’accord. Ce gain de temps et d’argent s’accumule, en effet, rapidement.
  4. Performance des équipes et bonheur !
    Imaginez une diminution des erreurs de données de 20 à 30 % et un temps de recherche d’informations sur un produit réduit de 30 %. Avec le PLM, c’est possible. Il est peu probable que le budget du personnel augmente au même rythme que votre compte UGS (unités de gestion des stocks). Le PLM réduit le temps passé par vos équipes à gérer des tableurs et des tâches sans valeur ajoutée. Cela libère du temps pour qu’elles se concentrent sur leurs domaines de compétence. (Est-ce un chœur d’anges que j’entends ?) Dans les faits, les clients du PLM de Centric Software déclarent être beaucoup plus heureux et moins stressés sur leur lieu de travail.
  5. Réduisez les coûts
    Visiblement, vous n’avez pas besoin d’être convaincu sur le fait que des procédés inefficaces, des salariés sous-employés et des échéances non respectées soient coûteux. Mais quelle différence une solution PLM peut-elle réellement apporter ? Les clients de Centric Software constatent une augmentation de leurs revenus de 5 à 10 %, une diminution des stocks de 20 à 40 %, et des coûts logistiques réduits de 10 à 15 %. Plutôt pas mal, non ?

Et ce ne sont que les cinq avantages les plus importants ! Nous sommes convaincus que vous en trouverez d’autres lorsque vous vous lancerez dans l’aventure du PLM. En attendant, n’hésitez pas à nous contacter. Centric a une équipe fantastique d’experts incroyablement compétents (beaucoup viennent directement d’entreprises du vêtement, de la chaussure et des biens de consommation). Et c’est plutôt cool de travailler avec eux. Lancez-vous dans l’aventure, et demandez une démonstration !

Lancez-vous dans l’aventure dès aujourd’hui ! Voici comment :

Demandez une démonstration en tête à tête

Inscrivez-vous à notre webinaire de business case PLM à la demande, avec CamelBak, un client PLM

Rejoignez-nous lors d’un de nos événements régionaux

Share this article