|

21 septembre, 2021     6 min

5 choses à savoir pour aborder la future « loi anti-gaspillage » (AGEC) et comment s’y préparer

En janvier 2022, un bouquet de nouvelles règles incitera les entreprises de la mode et du textile à intensifier leurs actions en matière d’éco-responsabilité. Il s’agit de la « Loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (AGEC) », parfois simplement appelée « loi anti-gaspillage ». Si ses modalités concrètes ne sont pas encore finalisées, on en connaît toutefois les principaux axes. Une chose est sûre : les mutations que la nouvelle règlementation va entraîner seront de taille. Et le PLM s’annonce un atout à la hauteur pour les anticiper, voire les transformer en opportunités…  

 # 1 – Des ambitions impressionnantes 

Produire de façon plus responsable, favoriser le réemploi et le recyclage, renforcer la responsabilité élargie des producteurs, mieux informer les consommateurs… La loi AGEC aborde le sujet de l’éco-responsabilité sous toutes les coutures. 

Qu’il s’agisse de concevoir des produits émettant moins de gaz à effets de serres, moins nocifs pour la biodiversité et plus sobres en ressources naturelles, de réduire les emballages (en particulier plastique) et de mieux les traiter, ou de renforcer la responsabilité sociale et éthique des entreprises, le scope s’annonce plus ambitieux que jamais.   

Comment préparer votre activité à ces problématiques complexes et ces transformations considérables ? Le PLM de Centric Software, orienté autour des 5 piliers de l’éco-responsabilité (calcul de l’empreinte carbone, gestion des déchets d’emballage, certification de la chaîne d’approvisionnement, économie circulaire, responsabilité sociale et audit d’usine), adaptable à tous les types et gabarits d’organisation, évolutif et collaboratif par nature, peut vous aider à jalonner votre chantier de transformation digitale, pour aborder le changement de façon plus sereine et plus productive.  

 # 2 – L’affichage environnemental fera l’objet d’un soin tout particulier

Pour mettre les acteurs du secteur devant leurs responsabilités et guider les consommateurs dans leurs choix, la loi AGEC va progressivement exiger un affichage environnemental plus poussé de la part des entreprises de la mode et du textile. 

Parmi les mesures-phares : l’obligation d’afficher un « score environnemental » sur l’étiquette de leurs produits. Allant de A à E, il signalera le pourcentage de matière recyclé utilisé, l’emploi de ressources renouvelables, la durabilité et la recyclabilité du produit, la présence ou non de matières nocives…  

> Comment calculer votre score environnemental, l’améliorer le cas échéant, et le communiquer en toute transparence ? Le PLM de Centric Software et ses fonctionnalités orientées éco-responsabilité permettent de réunir, d’exploiter et de partager toutes les données nécessaires pour établir vos scores d’impact, mais aussi de définir un plan d’action concret et de monitorer ses effets. De quoi anticiper avec succès les exigences de scoring et de transparence contenues dans la loi AGEC. 

 # 3 – La gestion des déchets d’emballages sera un enjeu majeur pour le secteur 

 Les fabricants, producteurs et importateurs de textile devront avoir leur propre système de recyclage et de traitement des déchets pour tous les emballages, de l’usine au consommateur final, ou bien verser une contribution financière à l’éco-organisme Refashion. Les emballages joueront par ailleurs un rôle pédagogique plus fort et plus clair. Par exemple en mentionnant de nouvelles consignes de tri dès le 1er janvier 2022.   

 > Comment gérer ces « produits » à part entière que seront désormais les emballages, les réduire et y intégrer les nouvelles contraintes de communication ? Le PLM de Centric considère dores et déjà les emballages comme des composants classés par catégorie, et offre des fonctionnalités ad hoc pour suivre et réduire votre consommation, et faire évoluer votre politique d’emballages selon vos besoins.  

 # 4 – Les entreprises devront reprendre sans frais les produits usagers  

 Il était déjà interdit de détruire les invendus depuis février 2020. La loi AGEC pousse plus loin les mesures déjà mises en place pour responsabiliser le secteur en matière de fin de vie des produits textiles, puisqu’à partir du 1er janvier 2022, les entreprises devront proposer aux consommateurs de reprendre gratuitement les produits usagés 

Comment ajouter ce chaînon complexe au cycle de vie de vos produits et adapter vos process en conséquence ? Là encore, le PLM est un allié puissant, puisqu’il intègre le modèle  »cradle to cradle » (« du berceau au berceau ») pilier de l’économie circulaire, aux différentes phases du produit, de la conception à la fin de vie. De quoi imaginer de nouveaux services et de nouveaux produits à forte valeur ajoutée pour vos clients, tout en vous conformant à la loi. 
 

# 5 – La responsabilité sociale et éthique des entreprises sera renforcée  

 Dernier volet, et pas le moindre : les entreprises devront renforcer leurs contrôles et leurs actions pour faire respecter la sécurité des travailleurs et les droits humains, encourager la diversité ou encore lutter contre l’exclusion. Et ce, des rayons de leurs magasins, aux communautés impactées par leurs activités, quelle que soit la complexité de la supply chain ou le nombre d’acteurs impliqués.  

> Comment y voir clair dans le labyrinthe de pratiques et de règlementations qui définissent les supply chains d’aujourd’hui ? Comment vous assurer que tout soit bien conforme ? Cet impératif complexe, le PLM de Centric le prend en charge, via notamment un module entièrement dédié aux audits d’usine et à la certification, pour vous aider à garantir et améliorer votre responsabilité sociale…   

Ce que vous venez de lire n’est qu’un résumé destiné à offrir un premier niveau d’entrée dans la loi AGEC. Mais cet aperçu laisse entrevoir l’ampleur des transformations à venir et le rôle de facilitateur que le PLM peut jouer.  

Besoin d’explorer tout cela plus en profondeur ?

Téléchargez notre guide pratique 
Intitulé « Zoom sur la loi anti-gaspillage et économie circulaire dans le secteur de la mode et du textile », il décrypte pour vous ce qu’on sait de la loi AGEC, et en quoi le PLM peut vous aider.